Vous êtes non-résident

De nombreux français sont tous les ans tentés par une vie professionnelle et personnelle hors de la France.

Peu d’entre eux pensent à organiser leur patrimoine et à prendre leurs dispositions avant, pendant et après la période d’expatriation.

Avant de s'expatrier

Quelques points importants à garder en tête :
1) Ouvrir un contrat d’assurance-vie et/ou PEA en France. Il sera probablement plus compliqué de les ouvrir après votre départ.
2) Faire un testament et le faire enregistrer dans le pays de destination pour éviter les situations dramatiques car c'est la loi du pays de résidence qui s’applique, notamment en matière de protection des enfants mineurs.
3) Informer les services fiscaux et l’assurance maladie de votre départ. C’est indispensable si vous souhaitez souscrire à la Caisse des Français de l'Etranger - CFE ou bénéficier du régime des impatriés à votre retour.

Pendant l'expatriation

Généralement, l'expatriation rime avec un salaire plus important. Mais vous devez assumer de nouvelles dépenses :
1) La santé,
2) La prévoyance,
3) L’éducation des enfants,
4) La cotisation individuelle à la retraite.

C’est une tout autre organisation patrimoniale qui s'impose.

Il est par ailleurs important de préparer sa rentrée en France et/ou sa retraite en investissant dans des produits immobiliers et financiers patrimoniaux en France. Contactez-nous pour en savoir plus.

Avant de rentrer

Attention à ne pas laisser derrière soi des actifs financiers. Dans certains cas, il sera assez compliqué de les récupérer à votre retour en France.

Attention aussi à la devise de référence de vos actifs. On arrive souvent à la conclusion que l’essentiel des actifs doivent être libellés dans la devise de référence du pays de retraite.

Si vous rentrez en France, vous avez probablement droit au régime d'impatriation. Ce régime est entre autres fiscalement intéressant.