Optimiser votre trésorerie d'entreprise

Selon vos capacités et votre horizon de placement, plusieurs solutions s’offrent aux personnes morales quand il s’agit de placer la trésorerie. Cette dernière se répartie selon trois objectifs :

Différentes enveloppes permettent de faire fructifier votre trésorerie dont :

LE CONTRAT DE CAPITALISATION

Le contrat de capitalisation est un produit à durée déterminée (généralement entre 8 et 30 ans éventuellement prorogeable) avec une possibilité de procéder à des rachats.

Il s’agit d’un produit d’épargne à moyen ou long terme qui permet, comme un contrat d’assurance-vie de constituer et de valoriser un capital. Il peut être souscrit par une personne physique ou une personne morale.

Le contrat de capitalisation n’est pas un contrat d’assurance-vie car il ne repose pas sur la couverture d’un risque et il ne dépend pas de la durée de vie du souscripteur.

Il peut être souscrit en démembrement ou faire l’objet d’une donation en nue-propriété (ou en usufruit) après sa souscription.

Les supports de ce contrat sont multiples : des Fonds Euros, aux unités de compte en passant par certains supports diversifiés.

La fiscalité et la gestion d’un contrat de capitalisation se rapprochent du contrat d’assurance-vie.

LE DÉMEMBREMENT DE SCPI

L’acquisition de parts de SCPI est aussi un placement intéressant pour vos excédents de trésorerie.

Il est possible de démembrer temporairement l’usufruit (le droit de percevoir les revenus) et la nue-propriété (le droit de posséder les parts).

Il suffit que le dirigeant d’entreprise (personne physique) achète la nue-propriété, et que l’entreprise (personne morale) achète l’usufruit.

L’avantage de ce montage est qu’il y a un double enrichissement : sur le plan personnel, vous achetez des parts de SCPI avec une décote importante ce qui matérialisera une plus-value à la revente. Sur le plan professionnel, votre entreprise percevra des revenus réguliers basés sur le prix de la pleine-propriété.

Les revenus ne seront donc pas soumis à l’imposition des revenus fonciers des particuliers, et l’investissement ne rentrera pas dans l’assiette IFI de la personne physique pendant toute la durée du démembrement.

LE COMPTE-TITRES

Le compte-titres est une enveloppe qui permet d’acheter et de vendre des valeurs mobilières de toute nature : actions, obligations, titres non cotés, produits structurés ou encore des ETF (trackers d’indices), et sur tous les continents et toutes les places financières du monde (contrairement au PEA).

Ce contrat peut être souscrit par toute personne morale ou physique comme les résidents et non-résidents français.

Le souscripteur a plusieurs possibilités de gestion du contrat. Il pourra être autonome et effectuer seul ses opérations, s’appuyer sur une expertise de gérants mais être autonome dans le passage de ses ordres ou alors, il pourra donner mandat à une société de gestion qui se chargera de gérer le contrat après avoir effectué un profil investisseur bien défini.

Comme tout produit de placement, le souscripteur devra faire face à la fiscalité. En cas de versement de dividendes ou de gain de cession de valeur mobilière, le souscripteur aura la possibilité d’opter pour une fiscalité allégée grâce au PFU (12,8% d’impôts + 17,2% de prélèvements sociaux).